Les Fleurs de Bach

Les Élixirs floraux de Bach

 

Les Élixirs floraux de Bach, parfois désignés simplement sous les noms de fleurs de Bach ou de remèdes de Bach, sont des macérations alcooliques de plantes, dits “élixirs floraux”, réalisés à partir de trente-huit espèces de fleurs. Elles tiennent leur nom de leur concepteur, le Dr Edward Bach (1886-1936), médecin anglais s’intéressant notamment à l’homéopathie, qui mena des recherches sur l’usage des fleurs de 1928 à 1936.

Edward Bach partait de l’hypothèse que l’équilibre émotionnel de l’individu avait un impact direct, positif ou négatif, sur sa propre santé physique, ce qu’une grande partie de la médecine moderne reconnait. Dans cette démarche, il s’est intéressé davantage à la personne dans sa globalité et à ses états émotionnels du moment qu’au détail des symptômes d’une maladie. Les élixirs floraux ont donc pour objectif principal de stimuler la vitalité et d’harmoniser la vie psychique de la personne, en agissant ainsi sur ses états émotionnels
aigus ou de terrain.

Protocole de détermination des caractéristiques des fleurs
Bach déterminait les caractéristiques des fleurs par intuition et selon son inspiration. Il déclara qu’il lui suffisait de tenir une fleur ou de goûter un pétale pour connaître intuitivement sa qualité thérapeutique. Étant médecin, il utilisait ensuite les remèdes découverts auprès de ses patients. Néanmoins, aucune de ses fleurs n’a été étayée par expérimentation scientifique sur un échantillon significatif de gens, et le tout se base sur son “intuition”

 

F
Notes et références
↑ Richard Monvoisin, « Fleurs de Bach : une action avérée sur l’esprit critique » [archive], sur pseudo-sciences.org, 2006
↑ Thaler K, Kaminski A, Chapman A, Langley T, Gartlehner G, « Bach Flower Remedies for psychological problems and pain: a systematic review », BMC Complement Altern Med, vol. 9,‎ 26 mai 2009, p. 16 (PMID 19470153, PMCID 2695424, DOI 10.1186/1472-6882-9-16)
↑ Ernst E, « “Flower remedies”: a systematic review of the clinical evidence », Wiener Klinische Wochenschrift, vol. 114, no 23–24,‎ 2002, p. 963–966 (PMID 12635462)
↑ (en) H. Walach, C. Rilling, U. Engelke, « Efficacy of Bach-flower remedies in test anxiety: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial with partial crossover », in Journal of Anxiety Disorders, volume 15, issue 4, pages 359-366, july 2001, PMID 11474820 [archive] ↑ (en) Pintov S, Hochman M, Livne A, Heyman E, Lahat E, « Bach flower remedies used for attention deficit hyperactivity disorder in children — a prospective double blind controlled study », in European Journal of Paediatric Neurology, volume 9, issue 6, pages 395-398, 2005, PMID 16257245 [archive] ↑ (en) Pintov S, Hochman M, Livne A, Heyman E, Lahat E. « Bach flower remedies used for attention deficit hyperactivity disorder in children — a prospective double blind controlled study » European Journal of Paediatric Neurology 2005;9(6):395-398. PMID 16257245 [archive] ↑ « The hypothesis that flower remedies are associated with effects beyond a placebo response is not supported by data from rigorous clinical trials. » in (en) E. Ernst « “Flower remedies”: a systematic review of the clinical evidence » Wiener Klinische Wochenschrift 2002;114(23-24):963-966. PMID 12635462 [archive] ↑ Monvoisin R., Fleurs de Bach : une action avérée sur l’esprit critique [archive] sur le site www.pseudo-sciences.org –        Source WIKIPEDIA