Toute demande de soin fait systématiquement l’objet d’une vérification préalable par un protocole qui détermine si la demande entre dans le cadre de mes pratiques (exemple : un tibia fêlé chez une personne qui ignore la nature et l’origine de son mal, relève de la médecine conventionnelle,  les effets secondaires des traitements médicaux aussi).

♣ ♣ ♣ ♣ ♣

 

ondes

LE BUT

Il s’agit de transmettre de l’information à l’aide d’un support ou par la seule force de la volition aidée par la visualisation, en vue d’améliorer la santé d’une personne ou une situation. L’on peut ainsi transmettre :
  • magnétisme
  • fréquences des fleurs de Bach, des huiles essentielles, des plantes, des élixirs de minéraux etc.
  • fréquences réharmonisantes agissant sur l’émotionnel perturbé
  • désintégration de fréquences liées à des mémoires de traumatismes engrammées dans le plan énergétique de l’être
  • action sur des états dépressifs

♣ ♣ ♣ ♣ ♣

LES MOYENS

Quelques-uns de mes « outils » :

         

La radionique

Mode opératoire :

      • détection
      • émission

détection au penduleRecherche au pendule, émission par le pendule

RADIONIQUE

Je me sers de la radionique en utilisant les fréquences, les vibrations émises par des volumes, des formes, pour transmettre de l’information à distance. Ceci peut aussi être fait sans support ; cependant si le soin ou le travail sur une situation requièrent plusieurs heures ou plusieurs jours de travail, la radionique permet des programmations efficaces et actives en dehors de la présence de l’opérateur, (tout comme une ampoule allumée produit de la lumière en dehors de la présence de celui qui à actionné l’interrupteur).

 

Tout travail de soin sur le vivant doit être soumis à une déontologie irréprochable dans le sens du bien et de la vie, en accord avec celui ou celle qui bénéficie du soin (adulte responsable ou enfant sous la responsabilité de l’adulte légalement responsable de lui).
Toute énergie est de nature vibratoire. Fréquences, vibrations, informations : la radionique est la méthode qui permet d’utiliser ces informations dans le but de transformer, corriger, transmuter une fréquence erronée dans un organisme vivant. Cette information peut-être utilisée grâce à des ondes de formes en utilisant des formes géométriques émettrices, des volumes, des appareils.

Lorsque je coupe le feu à distance, je suis moi-même l’émetteur, corps et esprit opérateurs, par télépathie. La radionique m’est précieuse dans le cadre des soins à distance. Elle permet d’émettre des ondes bienfaisantes, correctrices, rééquilibrantes, sur la fréquence qui convient au travail à réaliser. Ces fréquences ciblent un but (comme un émetteur-radio), aidées en cela par la programmation d’outils (formes géométriques, volumes, ou encore minéraux) permettant de travailler sur un témoin du sujet ciblé.

Il faut opérer une syntonisation avec la fréquence d’un minéral, d’un végétal, d’une huile essentielle, d’un élixir de plante etc. Cette information est portée à distance grâce aux vibrations émises par des volumes simples ou complexes comme les inclusions de Francis Frandeau de Marly, vers l’être vivant ciblé. Il va de soi que de surcroît la volonté entre en jeu, tout comme la détermination et le psychisme de l’opérateur.

Le travail pourrait aussi se pratiquer sans support, par concentration, mais demanderait une très grande mobilisation des ressources physiques et psychiques. C’est impossible à mettre en pratique dans des cas compliqués, lourds, mobilisant du temps et de l’énergie. Par conséquent, lorsque le soin, l’intervention sur une situation requièrent plusieurs heures ou plusieurs jours de travail (voire des semaines), la radionique permet des programmations efficaces et actives en dehors de la présence de l’opérateur. Ceci peut se comparer analogiquement à une ampoule allumée produisant de la lumière en dehors de la présence de celui qui a actionné l’interrupteur.

Tandis que le corps reste localisé, la conscience est délocalisable.

Les hommes n’ont pas tous le même fonctionnement psychique, pas le même système cognitif, les cerveaux ont des calibrages différents (physiques et spirituels), ils sont différents individuellement, culturellement (culture familiale, scolaire, sociale). Ainsi le mode de penser occidental, diffère de l’asiatique, de l’africain.

La boussole chinoise pointe vers le sud par exemple. Passé, présent, futur, ne forment qu’un dit le Tao, c’est l’esprit qui y voyage ; notre vision linéaire du temps ne correspond donc qu’au monde de l’espace-temps où évolue notre corps physique et ne correspond qu’à notre état de conscience de veille.

Feu Henri Simon Fabre avec qui j’étais en contact en 2006 indiquait que certains hommes viennent au monde avec le lobe temporal droit à 999 hertz, qui ont la connexion au divin (transcendance des différents plans, du visible aux différentes densités invisibles, jusqu’à de hautes fréquences vibratoires).

Il est intéressant de noter que les états quantiques non-locaux ont été mis en évidence par trois savants, sous le nom “d’effet EPR”. L’effet EPR se rapporte à la mécanique. Les explications au sujet de l’EPR (initiales des trois savants l’ayant imaginé, Einstein-Podolsky-Rosen) mettent en évidence l’existence d’états quantiques non-locaux, dont le support se partage sur plusieurs particules. Une paire de particule dans l’état EPR, a la propriété que toute observation de l’une entraîne un changement sur l’autre. Les deux particules sont liées et interagissent à toute mesure, quelle que soit la distance qui les sépare. Sachant que le photon est à la fois une onde et une particule, ceci étant scientifiquement démontré par la physique quantique, il est aisé de comprendre que l’homme est à la fois matière et esprit.

♣ ♣ ♣ ♣ ♣

 

Croix Celte Outils alphysiques Emission de la fréquence des Sels de Schussler